Chirurgie esthétique mammaire : trouver un professionnel de renommée en Belgique

perdre la culotte de cheval
Comment perdre la culotte de cheval ?
mars 14, 2019
Les techniques de soins en médecine esthétique
avril 26, 2019
chirurgie mammaire

De plus en plus de gens se tournent vers la chirurgie esthétique pour réparer certains défauts. Dans le cadre d’une chirurgie esthétique mammaire, l’intervention peut avoir pour objectif soit la réduction mammaire soit l’augmentation mammaire. Mais comment ça marche ?

La chirurgie mammaire : en quoi consiste-t-elle ?

La chirurgie mammaire peut être une chirurgie esthétique ou une chirurgie réparatrice. C’est une intervention chirurgicale réalisée par un chirurgien de réduction mammaire dans un bloc opératoire. L’objectif peut être différent : augmenter le sein, réduire la poitrine ou modifier la forme pour l’harmoniser avec la silhouette de la femme. Cette opération est généralement sollicitée après une grossesse, une modification hormonale ou un amaigrissement rapide pour résoudre les problèmes de relâchement des seins. En tout cas, dans le monde entier, la chirurgie esthétique des seins est le type d’intervention le plus prisé.

En outre, la prothèse mammaire est généralement faite d’une enveloppe en silicone. Mais on peut aussi trouver des prothèses en mousse ou en polyuréthane, même si ces dernières sont plus rares. Si auparavant, les implants mammaires contenaient du sérum physiologique, actuellement c’est le gel de silicone qui domine. En effet, le sérum physiologique donne un résultat moins naturel, mais en cas de rupture, il n’est pas toxique. En revanche, le gel de silicone donne un aspect plus naturel à la vue et au toucher. De plus, il ne coule pas.

Concernant la forme, vous avez le choix entre une prothèse ronde ou anatomique ou plate. Et pour la texture, on distingue :

les implants lisses les implants texturés les implants macro-texturés et les implants micro-texturés

Comment se déroule l’intervention ?

Les étapes de l’opération se divisent en plusieurs parties, à savoir :

Le premier entretien avec le chirurgien esthétique d’augmentation mammaire :

Ce premier contact permettra au médecin d’évaluer si vous pouvez réaliser l’intervention ou non. De la sorte, il vous interrogera sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux, examinera l’état de vos seins, prendra en compte votre silhouette en général… Ensuite, il vous demandera votre souhait (taille et forme de la poitrine) et vous conseillera sur les prothèses les plus adaptés à votre cas. Vous avez aussi le choix entre trois types de cicatrices : dans l’aisselle, autour de l’aréole ou dans le pli sous-mammaire. Il vous détaillera également le déroulement de l’intervention et vous listera les éventuels risques. Il vous remet ensuite un devis détaillé que vous devez rapporter signé et daté lors de la prochaine rencontre

Les examens à réaliser

Vous devez également faire des examens avant le jour J : une mammographie et une échographie. Aussi, il vous tiendra au courant des précautions à prendre avant l’opération :

Pas d’aspirine 7 jours avant le jour J, pas de tabac pour éviter les complications

Une fois que vous aurez en main les résultats, vous revenez avec le devis signé et avec le chirurgien augmentation mammaire, vous fixez une date pour l’opération.

L’intervention

L’opération se déroule sous anesthésie générale. Et il faudrait prévoir en moyenne 48 heures d’hospitalisation. Après l’intervention, il est normal d’avoir mal. Eh oui, certains mouvements seront difficiles à réaliser et nécessitera de gros efforts. Pour soulager la douleur, votre médecin vous prescrira des antalgiques. De la sorte, il est vivement conseillé de prendre quelques jours de congé. D’ailleurs, la reprise du sport ne peut se faire avant 2 mois. Aussi, sachez que le résultat n’est pas immédiat. Il faudrait patienter entre 3 à 6 mois pour apprécier le résultat définitif.

Quels sont les effets secondaires de la chirurgie esthétique ?

Comme dit un peu plus haut, vous pouvez ressentir des douleurs sur certaines parties du corps. De même, les seins sont gonflés entre 15 à 20 jours et sont sensibles pendant plusieurs semaines. C’est tout à fait normal. Il peut même y avoir des œdèmes et des bleus. Mais ils s’estomperont avec le temps.

Pour un résultat optimal, le médecin recommande le port d’un soutien-gorge de sport pendant 1 à 1 mois et demi. D’autres effets plus ou moins gênants peuvent également apparaitre :

Perte de sensibilité des seins Plis et vagues Cicatrice hypertrophique Infection Coque Rupture Phlébite Embolie Etc.

Un suivi est donc nécessaire pour éviter tout désagrément. D’ailleurs, dans les 15 jours suivant l’opération, vous devez refaire un saut à la clinique pour enlever les fils de suture, sauf s’ils sont résorbables. Puis, programmez un prochain rendez-vous avec votre chirurgien réduction mammaire après 3 à 6 mois pour vérifier l’état des implants. Une surveillance tous les ans sera par la suite nécessaire.

Attention ! Les prothèses mammaires doivent être changées après quelques années, avant qu’un problème survienne.

Comment bien choisir son chirurgien ?

La chirurgie des seins est une intervention à haut risque. Et les risques de complications ne sont pas à écarter. Pour limiter les effets secondaires, il est plus judicieux de faire appel à un expert non loin de chez vous, c’est-à-dire à un chirurgien esthétique à Bruxelles. En effet, la proximité est un critère essentiel, car en cas de pépin, vous n’aurez pas à prendre l’avion. Idem, il doit avoir une compétence en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. C’est un gage d’efficacité. N’hésitez pas à consulter l’annuaire du conseil de l’ordre.

Par ailleurs, préférez un chirurgien qui a déjà réalisé plusieurs interventions. L’expérience est un point important pour déterminer la qualification d’un chirurgien esthétique brabant wallon. Le nombre d’années d’exercice de la fonction n’est pas un gage de professionnalisme. Vous pouvez également vérifier les avis des précédents clients sur internet, sur sa page, dans les forums ou dans les réseaux sociaux.

En outre, pendant le premier entretien, fiez-vous à vos intuitions. Est-ce que le courant passe ? Vous inspire-t-il confiance ? Est-il à votre écoute ? Comprend-il vos besoins ? Les propositions sont-elles satisfaisantes ? Vous informe-t-il sur les risques ? Le côté humain est aussi essentiel. Et enfin, ne vous contentez pas d’un seul avis. Demandez plusieurs devis avant de prendre une décision. Pourquoi ? Parce que le coût de l’intervention peut varier du simple au double selon le chirurgien. Toutefois, méfiez-vous des tarifs trop alléchants. Il peut y avoir anguille sous roche!

Attention ! La réputation d’un chirurgien peut justifier un tarif élevé.