Le lipofilling pour avoir des bras fuselés

Rhinoplastie :
Rhinoplastie : Gros plan sur la chirurgie du nez
juillet 19, 2016
bras fuselés

Pour les adeptes de la chirurgie, la recherche de la perfection de l’apparence est devenue une obsession. Ainsi, ils sont capables de retoucher n’importe quelle partie du corps qui présenterait des complexes ou des défauts à leurs yeux. Pour avoir un bras parfait, les chirurgiens ont mis en œuvre la pratique du lipofilling.

Qu’est-ce qu’un lipofilling ?

Il s’agit d’une intervention chirurgicale, destinant à donner un aspect éclatant et en parfait état aux différentes parties du corps : le visage, les seins, les fesses, les organes intimes, les jambes, les bras, etc.

Concernant le lipofilling des bras, l’intervention consiste à retendre les bras et à les rajeunir pour avoir plus de tonus. Les relâchements des bras sont généralement dus à l’âge, ou d’un effet yo-yo du patient. Les autres causes sont aussi possible sont l’inactivité sportive ou une hygiène de vie instable.

Il est à noter que l’opération des deux bras est indispensable. Les résultats sont à long terme et sont visibles dès la sortie de l’hôpital. Les cicatrices sont presque invisibles, d’où la chirurgie atteint presque la perfection.

Comment se passe l’intervention ?

L’opération est de courte durée, entre 1 à 2 heures et est réalisée sous anesthésie locale. Le chirurgien procède tout d’abord à l’enlèvement des graisses sur une autre partie du corps (fesses, ventre, etc.) pour les réinjecter sur le bras. Le lipofilling brachial est une pratique assurée, vu qu’aucun corps étranger n’est introduit dans le bras du patient, donc il n’y a aucun risque de rejet. Deux cas peuvent se présenter :

– Le chirurgien procède à la centrifuge pour purifier les graisses avant l’injection

– Il réinjecte directement les graisses

Les deux techniques sont d’autant profitables pour le patient, mais le cout est différent. Sachez que le lipofilling brachial est assez cher. Comptez environ dans les 4500 euros et plus pour une intervention.

Les dangers de l’intervention

Vu que le médecin pratiquant utilise une anesthésie locale, les dangers sont moindres. Les effets indésirables les plus fréquents sont les ecchymoses et l’œdème qui disparaissent quelques jours après l’opération, sans retouche ni intervention.

Sauf que, sur la partie où des graisses ont été extraites, il se peut que vous ressentiez des douleurs, et que des bleus apparaissent. Mais ils s’effacent dans le temps. Si les douleurs deviennent insupportables, demandez à votre médecin de vous prescrire des antalgiques.

Cette chirurgie ne nécessite pas de grands repos comme les autres techniques chirurgicales. Il est possible de reprendre des activités quotidiennes et physiques dès le deuxième jour postopératoire.